Pronostic vital engagé

Heureusement il ne s’agit pas du miens… Désolé pour la blague de mauvais goût mais je la joue « Voici » avec un titre racoleur et un contenu beaucoup moins choc ensuite.

Alors depuis ces presque trois derniers mois que s’est-il passé dans ma vie?

[mode horoscope On]
Travail : la reprise aura été bonne, et tout continue de bien se passer pour vous. Votre séjour à Megève a renforcé vos liens avec vos collègues et dans un contexte économique assez difficile, même au Luxembourg, vous pouvez vous estimer heureux d’être là où vous êtes.
Amour : Vous êtes aimé de façonss différente par de nombreuses personnes. Concrètement, que peut-on désiré de plus?
Santé : Vous récupérez bien de votre dernière opération et les résultats des examens sont bons. Vous allez juste repasser par un petit coup de bistouri, mais rien de méchant.
[mode horoscope Off]

Entre nous, si les horoscopes étaient si réels, ce serait super flippant… Bon voilà donc un très court mais très juste résumé de ces derniers mois. Et pour vous tout va bien? Pourvu que ça dure.

Mais alors où est-ce que je veux en venir avec mon pronostic vital? C’est celui de notre société qui, selon moi, me semble bien mal engagé. Techniquement, les indicateurs ne sont pas bons et rien ne laisse penser que ça va changer. Depuis la fin des années 70 tous les pays « riches » connaissent un accroissement de leur dette. Et même dans les bonnes années, nos dirigeants dépensaient plus que ce dont ils disposaient. Le sur-endettement, pour nous c’est mal vu. Pour les états, on laisse faire… Et quand il s’agira de régler l’addition ça va faire mal. On nous fait des promesses en laissant croire à un retour de croissance… Alors que de croissance, ce ne sera qu’une brève remontée de l’état général, puis une dure rechute qui amène à une longue agonie. Défaitiste le petit piklo… non jamais, mais je préfère me préparer à l’idée que demain sera difficile plus que de le subir quand ça viendra. Pour ceux qui garde fois en l’avenir de l’espèce humaine, et de la société moderne comme nous le vivons aujourd’hui, je les invite à lire une explications clair du Rapport de Rome. En résumé, peut importe les données de départ (quantité d’énergies fossiles à disposition, capacité à gérer la pollution, etc) la conclusion reste la même. La croissance infinie n’est pas possible et ne pas le reconnaître conduira à une diminution de la population mondiale brutale.

Ok. Mais si des chercheurs dans les années 70 ont put déterminer ça, pourquoi, si c’était vrai, personnes ne fait rien? C’est probablement lié à la volonté, consciente ou non, de l’homme à préférer ignorer le problème que de le traiter quand c’est possible… Les fumeurs savent que ça réduit  leur espérance de vie, mais le problème se produisant que bien plus tard, on le néglige. On réclame une énergie moins couteuse et pourtant la diminution rapide des réserves disponibles impose qu’on augmente le prix. C’est sûr que ce n’est pas une décision facile, d’autant plus qu’aujourd’hui la vie n’est pas facile pour tous. Mais c’est une décision raisonnable, pour que notre société arrive à trouver une alternative (si elle existe…) Mais aujourd’hui on voit bien que des décisions déplaisantes, les politiques les évitent. On est sur un bateau et notre capitaine ne tient pas la barre…

Mon sentiment sur tout ça : c’est qu’il faut se faire à l’idée que demain, le monde connaitra une décroissance, rapide ou longue, pacifiste ou violente, choisie ou subie, mais elle est inévitable. A nous d’y faire face de la manière la plus intelligente possible, mais du coup, je pense à cette citation très connue :

« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.  »
A. Einstein.

La grosse bise à tous, et à bientôt j’espère 🙂