j’ai 3 ans

J’ai 3 ans et maintenant je suis une grande fille. On dit souvent de moi que je parle bien et que je suis très gentille. J’aime mon papa et ma maman mais ils ne vivent pas ensemble. Alors j’ai deux maisons. J’aime qu’on joue avec moi, et (très) souvent je le demande. J’ai beaucoup d’imagination et j’arrive à voir des poissons, des arbres et un tas d’autres choses dans mes dessins mais je suis toute seule à les voir. J’aime bien jouer au papa, et mon papa il doit jouer mon rôle. Alors je fais la grande personne, je lui dit, « Fais dodo maintenant sinon tu vas au coin! » (p.s. :  là elle invente hein, je ne l’ai encore jamais mise au coin, elle n’a pas été assez loin pour ça. Non mais je dis ça car j’en vois déjà prêt à appeler les services sociaux). J’aime bien mon biberon le matin et il me faut toujours ma tûte pour faire dodo et aussi une histoire. J’adore les disneys,  j’ai déjà regardé au moins 10 fois Wall-e, et je connais aussi les Simpsons. Je suis très belle et très intelligente (c’est mon papa qui me le dit souvent alors je pense que c’est vrai). Je fais à manger chez ma mamie pour mon papa. Je fais des tartes aux pommes, et c’est moi qui place les pommes sur la tarte. J’aime bien aller sur les toboggans, mais j’ai quand même souvent peur de grimper partout comme les autres enfants. Je sais compter jusqu’à 16 mais pas toujours dans l’ordre. J’aime bien jouer avec l’ordinateur de mon papa, je joue à « Toupie et Binou ». Et comme vous êtes gentil, je vous montre ma vidéo, quand je fais la cuisine chez ma mamie… et attention, « c’est moi qui fait »

Voilà ma petite fée, comme ça, tu as une trace de ce que tu étais à 3 ans.
Ton papa qui t’aime tout fort tout fort tout fort, pour toute…. la…. vie!

Un nouveau monde

Dans la continuité de mon précédent billet et pour étayer mes craintes sur le futur de notre civilisation, notamment l’évolution de nos ressources énergétiques et de ses conséquences.  je vous invite donc à jeter un coup d’oeil à une conférence présentée il y a plus d’un an par Jean-Marc Jancovici. Plus d’une heure tout de même, mais ça en vaut largement la peine. Et pour ceux qui désire un résumé : voici les points essentiels selon moi

Les conséquences (là je zappe la partie écologique même si c’est important) tiennent pour moi dans deux scénarios possibles. Le premier: des troubles majeurs se forment partout dans le monde, pour les ressources en eau, nourriture et énergie. Peut-être pas une guerre mondiale, mais sans doute une multiplication de conflits et d’énorme mouvement de population. L’homme sera obligé de retourner aux champs pour se nourrir. L’énergie étant devenu trop chère, il n’est plus rentable de travailler pour autre chose que de recolter sa pitence. Famine et pauvreté vont se développer très rapidement au point de faire chuter rapidement la population mondiale, et après je vous laisse imaginer d’autres suites à ce scénario.

Le second: des efforts considérables sont mis en place pour créer et développer la fusion (froide) de l’eau lourde. C’est à priori la seule voie théorique qui offrirait à nouveau une énergie abondante avec une réserve quasi illimité. Ça ou une autre forme de source d’énergie. Et en attendant que cela arrive, essayer de faire tourner le monde en essayant de ne pas trop régresser.

Dans les deux cas, il est plus que probable que notre vie, et surtout celle de nos enfants, ressemble plus à celle qu’ont vécu nos grands ou arrières grands-parents. It’s a wonderful world…