C’est la crise

On a beau nous expliquer qu’on est en train de vivre l’une des crises les plus importantes, j’ai la vague impression que l’on ne mesure pas encore l’étendue des dégâts qu’elle va occasionner. En général, je suis de nature optimiste, mais en ce moment, c’est les gouvernements (occidentaux mais les autres aussi) ainsi que les médias, que je trouve exceptionnellement optimistes. On nous explique que, même si l’on connait actuellement des chiffres catastrophiques plus vus depuis 20, 25, ou 80 ans, 2010 devrait être l’année de la relance et tout rentrera quasiment dans l’ordre. En attendant les états injectent des milliards pour continuer de faire tourner le monde, désormais sous perfusion.

Mais si on jette un œil sur les chiffres justement. 90 000 chômeurs en France en février, 650 000 aux États-Unis, 150 000 en Espagne… et ce n’est que le début. Les milliards de prêts à la branche automobile permettent de repousser de quelques mois l’hécatombe qui se prépare pour les salariés peu qualifiés mais également, plus rare, des employés qualifiés. Et le secteur auto n’est pas le seul en mauvaise posture.

Mais, selon-moi, le pire reste à venir. Les troubles géopolitiques qui s’intensifient partout dans le monde, la famine qui se développe en Afrique comme jamais, les premiers réfugiés climatiques, les travailleurs chinois obligés de rentrer par millions dans leur campagne… Ah j’oubliais aussi la dette publique des pays « riches » qu’il faudra bien un jour rembourser. En gros, les voyants sont tous à rouge. Et d’autres problèmes vont surgir dans un avenir proche. Des choses toutes bêtes pour nous, comme l’accès à l’eau potable ou l’énergie (gaz, pétrole ou électrique), seront de plus en plus difficiles à mettre à disposition sans rationnement.

J’espère sincèrement me tromper. Me tromper pour ma fille.  Je n’aimerai pas qu’elle grandisse dans un monde si trouble et donc dangereux. Me tromper aussi pour ceux et celles,  sans emploi, RMIste, SDF… d’aujourd’hui et de demain. C’est dans des périodes difficiles que les extrémismes naissent, il est plus que souhaitable que le monde aura retenu les leçons du passé.

Afin de détendre un peu l’ambiance, vous vous souvenez de Mickaël Vendetta? Et bien Confessions intimes a trouvé son clone. Attention ça fait mal aux oreilles… Ensuite, une bande-annonce revisitée du culte The Shining (mais je suis certain que vous l’avez déjà vue). Et enfin, choisissez bien vos amis pour un tour avion, ça éclabousse.

Et pour finir, je fais un coucou à Steph (je viens de me souvenir que je n’ai pas répondu à ton sms… shame on me), un très gros coucou à Navie que je félicite pour son nouveau blog. Félicitations également pour les deux ans de Navo, enfin ceux de sa bande pas dessinée et de la création de son tout beau tout nouveau t-shirt. Et spécial coucou pour Fushichô qui me voyait déjà mort… ou pire.