8 ans

Huit années se sont déjà passées depuis que tu as changé ma vie de façon irréversible, indélébile.

Pendant tout ce temps, il s’en sera passé des choses. Pour toi, pour moi.

De très beaux moments et des périodes beaucoup plus difficiles.

Et pendant tout se temps, j’ai toujours été très fier de toi.

De tes « oh hisse » très habiles,

jusqu’au « je t’aime tout fort papa ».

Aujourd’hui tu deviens une presque grande fille,

tu vas passer en CE2 et tu aimes M.Pokora. (notez que je ne suis pas très fier de cette dernière rime :D)

Bon anniversaire mon petit cœur.

fucking 2013

J’ai commencé ce blog en 2007 avant tout pour faire ressortir, ma peine, ma colère, mes angoisses, mes peurs, ma tristesse, …, comme intérêt principal de ne pas craquer. Je l’ai déjà écrit, mais je pense que pour moi ça a été une bonne thérapie. Si depuis presque deux ans, je n’écris presque plus, c’est fort probablement pour la simple raison que j’ai moins besoin de m’exprimer dans le but de m’aider. C’est en sorte une bonne nouvelle. Et j’ai l’impression que c’est aussi le cas pour de nombreux blogueurs (Navo, Navie, Mlle Ocytocyne, …) ou alors est-ce la fin d’une mode. Je vous rassure tout de suite, ce n’est pas la fin de ce blog, je n’ai pas envie de l’arrêter, car une fois encore il va m’aider à m’exprimer plus facilement qu’avec la parole.

Cette année qui s’achève m’aura attristé pour plusieurs raisons. Tout d’abord, un ami. Eric a été un de mes meilleurs amis durant mes études (courtes). Deux années entre potes où, à ses côtés, j’ai mûri. Il était attachant et charismatique. Après l’IUT on s’est perdu de vue, mais via Facebook, comme pour beaucoup de monde, on pouvait brièvement se tenir au courant de la vie de l’autre. Une carrière professionnelle réussie, une jolie femme, un fils… Et en début d’année un message d’un autre ancien via Skype: « Eric est décédé hier ». Il n’avait que trois ans de plus que moi putain. Quand on dit que c’est les meilleurs qui partent les premiers. Merde. Je sais bien que ça arrive à d’autre, que ça aurait pu m’arriver aussi, mais ça n’enlève pas la douleur. J’ai lu les nombreux commentaires déposés par ceux qui l’ont côtoyé, j’ai naturellement participé à la « quête » collective pour aider du mieux possible sa femme et son fils. Au regard du nombre de personnes, ça ne fait que confirmer ce que je savais sur toi Eric. T’étais un vraiment quelqu’un de bien.

Deuxième raison, tonton j’allais devenir, tonton je ne suis pas devenu. Ce n’est que partie remise.

Troisième raison. Un petit ange est né, un petit ange est parti au ciel aussitôt. Je n’ose imaginer la douleur ressentie de mes amis, mais celle que j’ai est déjà grande. Ils sont forts. Ils surmonteront cette épreuve ô combien difficile, grâce à leur première fille, grâce à leurs familles, grâce aux amis.

Éprouver de la peine, c’est ce qui nous rend humain, mais parfois on aimerait bien avoir un interrupteur pour stopper la fonction juste de temps en temps.

Je souhaite une bonne année 2014 à tous ceux qui liront ces lignes et surtout à ceux concernés par ce billet.

A l’année prochaine

Tumeur un jour, tu meurs toujours?

Allez, ça faisait longtemps que je ne faisais plus un billet un peu provoquant et quoi de mieux que le jour de Noël pour le faire. Je vais tuer le suspens, je ne vais pas mourir, enfin si mais pas tout de suite, enfin, pas avant très longtemps, comme presque tout le monde. Du moins je me le souhaite. Et à vous aussi par la même occasion. Pour vous expliquer un peu. Septembre, peu après mon précédent post, j’ai eu un scanner, qui a révélé une masse, de nature incertaine, mais trop grosse pour la laisser. Protocole oblige, un scan au cerveau -> check ok, c’est déjà ça. Ensuite, c’est l’opération, et tout se passe très bien. J’ai même découvert une méthode pour faire un régime express. « Comment réussir à perdre 4 kilo en deux semaines? » Notez que comme la plupart des régimes, je les ai déjà repris… Au final, il s’avère que c’était une tumeur « en principe bénigne » dixit la lettre. Et que c’est possiblement un syndrome de Gardner. Alors j’en suis là à présent, avec quelques séries d’examens à passer pour tenter de comprendre si il y a quelque chose qui déconne en moi. Physiquement cela va sans dire, car sur le plan mental, on sait déjà ce qu’il en est. Au menu une gastroscopie et une colonoscopie, je vais en baver et en chier :D, mais heureusement sous anesthésie! Mais vous l’aurez déjà remarqué, mon moral lui ne change pas. Je viens de passer un super réveillon et je m’apprête à passer demain une très bonne journée avec la grande famille (et oui, particularisme de l’Alsace-Moselle, le 26 décembre est férié, viendez vivre dans le nord-est les gens! Comme dans le passé, je prends les choses comme elles viennent, et on verra bien si la route (de Kerouac?) est encore longue, cabossée ou en cul de sac.

Je sais aussi que vous trépignez d’impatience alors je vous le dit tout de suite, le CP se passe très bien pour mon petit bout d’ange et par conséquence Papa Noël a été très généreux avec elle, si ça c’est pas de la bonne nouvelle!

Et dans le reste des actus, je viens d’avoir des news d’un super couple d’australiens rencontrés dans la baie d’Ha Long. Leur proposition de venir leur rendre visite et super tentante! 2013, piklo chez les wallabies? C’est pas l’envie qui manque.

Allez je file, je vous souhaite à toutes et tous un très bon Noël et que vous ayez des occasions de passer du temps avec les gens que vous aimez. On se dit à bientôt.

La procrastination en mode « super master »

Depuis pas mal de temps, je réalise que je n’arrive pas à avancer comme je le souhaite sur quoi que ce soit. Dès que je me lance dans quelque chose, mon esprit zappe très vite à autre chose. Et forcément le blog autant que d’autres choses en pâtit. En juin je suis allé au Vietnam pour le boulot. Il m’a fallu deux mois pour trier un peu tout ça, procéder à des toutes petites retouches et recadrages et balancer une première sélection sur le web… alors voilà cette première galerie. Et donc pour confirmer le dernier commentaire de Fushichô, je ne suis pas président… au cas où. Et malheureusement, ces premiers mois de notre F. Hollande et de son équipe me conforte dans l’idée que nos politiciens ont perdu de vue la vision à long terme et ne réagisse comme d’habitude QUE à l’urgence. Il suffit de voir l’action pour le prix du pétrole pour s’en convaincre. Allez pas plus de bavardage pour ce soir, demain c’est la rentrée des classes, et un papa va faire une petite surprise à sa petite puce en se rendant à son école. C’est que le CP c’est pas n’importe quoi!

The Dark Side

Aujourd’hui 22 avril, c’est une date importante pour deux raisons. La première, c’est les 6 ans de ma puce. L’âge d’avoir déjà un amoureux (autre que son père cela va s’en dire. Antoine si je te vois un jour…) C’est l’âge aussi de rouler toujours à vélo à roulettes car sinon ça fait trop peur, de jouer à la barbie en essayant d’avoir un maximum de belles tenues, d’avoir des cheveux aussi long et beaux que ceux de Raiponce, de faire une super fête que sa Maman lui a organisée, de jouer plus sur un iPad que son papa, d’être émerveillée en allant au cirque, de croire que l’envie de jouer et supérieure à l’envie d’aller aux toilettes, de vouloir toujours une histoire avant de dormir, de danser sur Shakira… La belle vie en somme vous trouvez pas?

Et la deuxième raison pour laquelle c’est une date importante c’est le premier tour des élections. Personnellement le niveau d’intelligence de cette campagne me laisse songeur ce qui fait que je ne suis ni heureux ni triste de cette première victoire socialiste. Mais quand certains se réjouissent du bon score de la gauche, moi je m’alarme du score des extrêmes. J’ai pensé à cette citation: « La peur mène à la colère, la colère mène à la haine,  la haine mène à la souffrance. – Maître Yoda » Comme je l’ai déjà évoqué, j’ai l’intime conviction que la tempête géopolitique menace et que des périodes de troubles profonds menace les démocraties même les plus établies. Et dans ces eaux qui s’annoncent de plus en plus tumultueuses, nos dirigeants font exactement ce qu’il faut, ou plus justement ne font rien de ce qu’il faudrait faire pour que nous changions de cap. Comme d’habitude, il est plus facile d’instaurer la peur que l’espoir. Pour certains, les étrangers sont la menace, pour d’autres c’est les riches, entre les deux camps, on amenuise un peu la virulence, mais les idées restes. Le bilan, la division, le conflit, la colère. Mais jamais on ne se risquerait à remettre en question nos modes de vie, de gouvernance, d’idéologie. Depuis toujours, on cherche à faire plus gros, plus vite, mais pas nécessairement mieux et plus durable. Sauf qu’à l’époque, on n’envisageait pas que l’homme puisse atteindre les limites physiques des ressources naturelles. Aujourd’hui on sait que dans de nombreux domaines, on ne pourra pas produire, extraire, transformer, nourrir, encore plus. Alors soit on partage mieux, soit on en met plein la tête à ceux qui ne pourront bien se défendre et prendre leurs parts. Devinez vers quoi on se dirige en continuant comme aujourd’hui?

Mais invariablement, j’ai toujours l’espoir qu’on arrive à prendre le virage à temps, mais pas en gardant une démocratie affaiblie par les compromis et renvoies d’ascenseur. Dans 5 ans, pourquoi pas un candidat sans étiquette, un candidat qui aura du coup la possibilité de sortir les meilleurs éléments de chaque programme politique, une campagne simple et sans langue de bois, où on pourrait enfin expliquer certains défis qui nous font et feront face? Avec le net, aujourd’hui c’est tout à fait réalisable, reste plus qu’à préparer tout ça, car pour l’heure, on est parti pour 5 ans de stagnation.

Dans 5 ans, tu auras 11 ans. Je te souhaiterai un bonne anniversaire ma princesse. Dans 5 ans tu seras en mesure de lire alors ce message, et dans 5 ans j’espère que ton avenir sera toujours rose.

Allez on s’entraine, piklo président, piklo président, piklo président… 😀

Page Suivante →